Logo de My BIO Makeup.fr

Les règles relatives aux cosmétiques bio

“BIDH, ECOCERT, Cosmébio, Reach... : un écosystème régulé”

Les cosmétiques bio, on en parle partout mais les femmes attendent encore celle de leur entourage qui sera la première à les tester… En effet, malgré les publicités tapageuses sur ces produits, nous ne [...] Suite de l'article après le slider.
Le label Ecocert

Les cosmétiques bio, on en parle partout mais les femmes attendent encore celle de leur entourage qui sera la première à les tester… En effet, malgré les publicités tapageuses sur ces produits, nous ne sommes pas encore tout à fait convaincues : « trop beau pour être vrai », une expression que certains n’ont pas hésité à changer en « trop bio pour être vrai ». Transparence, produits sains, prix abordables, trop d’avantages laissent éveiller nos soupçons.

Le label Ecocert

Pour les bannir à jamais, sachez que malgré l’absence de lois officielles les concernant, la fabrication de cosmétiques classés bio est régie par des règles strictes propres à chaque label qui s’affiche ou pas sur les emballages. D’ailleurs, les professionnels de la beauté ne cessent de crier à tout vent qu’il est préférable d’utiliser des produits certifiés par des labels reconnus tels que Ecocert, BIDH, Cosmébio, Nature & Progrès, …

Pour vous rassurer, ces labels possèdent tous un cahier de charge encadrant la production des produits ainsi labellisés. Pour BIDH par exemple, le cahier de charge stipule que seuls 690 ingrédients sur 20.000 répertoriés en industrie cosmétique peuvent être utilisés lorsqu’il s’agit de "bio".

Cosmébio : un label à double validation

Pour Ecocert et Cosmébio, plus de 95% des composants végétaux doivent être issus de l’agriculture biologique ou du moins naturelle. À part ces pourcentages chiffrés, les labels s’assurent également que les tests ne se font pas sur des animaux et les éventuelles transformations de composants se font dans le respect de l’environnement. En parlant du règne animal et végétal nous en profitons de l’occasion pour vous diriger vers le grand dossier de Trenditude sur l’exploitation de nos amis les bêtes dans l’univers de la mode.

Une autre règle soumise à ces produits est l’apposition d’une étiquette sur chaque flacon, sachet (ou tout autre forme de packaging) affichant tous les ingrédients liés à la fabrication du cosmétique. Ce n’est donc pas le fait de vouloir en faire trop qui anime les entreprises productrice mais l’étiquetage est bel et bien une règle commune à la commercialisation de tous produits cosmétiques.

Aussi, ces produits sont régis par le règlement Reach qui s’occupe de contrôler leur toxicité (composition en substances chimiques) suite à la déclaration officielle stipulant que les produits cosmétiques ne sont plus uniquement utilisés en maquillage mais réellement en tant que produits de traitement incorporés par notre peau.

La seule polémique qui persiste de nos jours est cette guerre que mènent les labels entre eux, tant chacun veut être le meilleur dans ce domaine. Une lutte qui a pourtant des répercussions sur les consommateurs étant donné qu’entre les arguments qu’ils avancent, on ne sait plus vers lequel se tourner…


Publié le par la rédaction de My BIO Makeup.fr, dernière mise-à-jour le 4 février 2013.